independent curator, art editor & writer
Au loin les signaux, al lou'lou', 2017. Exhibition view. Geoffroy Mathieu, Dos à la mer series, 2005-2008 (left). Marcel Dinahet, Sur le départ: Dakar, 2017 (TV). Copyright Geoffroy Mathieu
Au loin les signaux, al lou'lou', 2017. Exhibition view. Copyright Geoffroy Mathieu

Back to projects

AU LOIN LES SIGNAUX, AL LOU'LOU'

Chantiers Navals de l'Anse du Pharo, Marseilles (FR) – September 15-17, 2017

Co-curated with Claire Astier

Il existe un chemin de traverse qui parcourt secrètement les confins de la ville : une promesse pour quiconque décide de s’abimer dans les bords infinis de Marseille et de s’approcher de l’eau.

Changement de lumière, froissement du ciel, objets mouillés, doigts salés, yeux secs. Les failles et les brèches du paysage sont de puissants réservoirs de fictions, qui surgissent à la faveur d’un signal. Il suffit alors de se laisser happer par les lisières, d’abandonner les signaux au loin derrière, pour ressentir un appel : venez traîner sur les pontons, grouiller dans les cailloux, signaler la mer de vos repères, poser vos jalons.

Les artistes invités dans Au loin les signaux, al lou’lou’ témoignent de gestes et pratiques qui tentent de s’approcher de cet endroit fragile qu’est la lisière. Ils inventent des protocoles, s’approprient des savoir-faire ou construisent des histoires pour l’invoquer. Telle l’invention d’un langage ou l’écriture d’une partition, les œuvres signalent l’existence d’un impensé ou d’un ailleurs sans chercher à le nommer.

L’organisation d’Au loin les signaux, al lou’lou’ coïncide avec l’ouverture du Chantier Naval Borg pour les Journées du Patrimoine, un moment particulier lors duquel il est possible d’envisager différemment l’Histoire en la replaçant dans ses contextes politiques et sociaux.

À cheval entre terre et mer, cet espace à la lisière nous intéresse car il devient la métaphore d’états de passage et de transformation auxquels l’exposition fait écho. De la matière à l’objet, du patron à l’assemblage, de l’attente au départ.

De quels gestes les lieux rouverts portent-ils la survivance et sur quoi nous interpellent-ils aujourd’hui ?


Exhibition: Bertille Bak, Marcel Dinahet, Clémence Marin & Marguerite Reinert, Geoffroy Mathieu, Enrique Ramírez, Linda Sanchez, Elvia Teotski. Performance: Myriam El Haïk. Screening: Neil Beloufa, Jacynthe Carrier, André Fortino, Lola Gonzàlez. Acousmatic concert: Matthieu Pernaud


Partners: Denis Borg, Chantier Naval Borg, Les Pointus de la Barquette, Paul Codaccioni, Chantiers Sainte-Marie, Hervé & Jean Cordesse, Voilerie Phocéenne, Paul Tagliamonte, Serge Ximénes, GRASM. With the support of: FRAC PACA, Emmaüs Saint-Marcel and galleries Marcelle Alix, Michel Rein and Xippas. Thanks to: the artists, the performers, and all the volunteers who made it possible


Back to projects